Des ex-militants de Nouvelle Donne créent un nouveau parti : Les rendez-vous citoyens

Rédigé le samedi 18 juillet 2015, je n’ai pas trouvé le temps de publier cet article avant cette date. Depuis, le nom du parti politique a changé (IDéA) mais le reste n’a pas tellement changé (statuts, règlement intérieur, etc.).

Sur les réseaux sociaux, des liens vers le site http://www.rdvcitoyens.fr apparaissent. Je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à aujourd’hui, j’aime bien les rendez-vous et les mouvements citoyens, alors j’ai cliqué et j’ai essayé de comprendre les objectifs, les moyens et les méthodes, les valeurs et les acteurs.

L’objectif

L’objectif est électoraliste et il est très clair : « Présenter des candidats dans les 577 circonscriptions lors des élections législatives de 2017 et obtenir une majorité permettant d’appliquer notre programme. »

Les moyens et les méthodes

Le moyen est assez traditionnel car il s’appuie sur la création d’un nouveau parti politique comme l’explique les statuts1 et le règlement intérieur2. Comme dans tout parti politique, on peut être adhérent ou sympathisant mais la nouveauté est que ce parti pratique l’adhésion à prix libre et qu’il permet la double adhésion en acceptant qu’un adhérent appartienne aussi à un autre parti ! Ce que beaucoup de militants de gauche attendaient avec le Front de Gauche, ils l’ont fait. De belles valeurs (égalité concernant l’accession aux mandats électifs, parité, prise de décision par consentement, transparence, ouverture vers la société civile, mandat impératif, non-cumul des mandats, limitation à deux mandats dans le temps, référendum d’initiative militante, tirage au sort pour la commission des conflits, etc.) et de moins bonnes (vote électronique, bureau élu pour une durée trop longue et nouvelles régions prises comme périmètre) sont évoquées mais leur mise en application reste assez floue. On peut se demander pourquoi l’assemblée générale ordinaire (AGO) n’est organisée que tous les trois ans et pas tous les ans ? Ou est-ce un synonyme de Congrès ? En revanche, on peut remarquer que 5 % des adhérents peuvent provoquer une AG extraordinaire (AGE) ce qui est très appréciable. En revanche, dans le règlement intérieur, l’idée du scrutin de liste est reprise pour former l’exécutif ce qui favorise le fonctionnement par tendance, par clan. C’est certainement la plus mauvaise idée de ces textes (et peut-être ce qui fera partir les militants d’ici quelques années comme au Parti de Gauche) car cela permet à la direction de verrouiller l’exécutif et favorise la formation d’une oligarchie. Surtout qu’il n’y a nulle part une limitation du cumul des mandats internes dans le temps ce qui aurait pu être un garde-fou intéressant pour éviter les écueils listés ci-dessus. Des envies de carrières politiques se dessineraient-elles ? Ces statuts et ce règlement intérieur sont plutôt moyens et nécessiteraient d’être réellement améliorés. Une AGO sera organisée début 2016, ce sera peut-être l’occasion ?

Les valeurs

On retrouve les valeurs dans la charte coopérative3 : justice sociale, démocratie, fédération des mouvements et de transparence, écologie, a-croissants, laïcs, réduction des inégalités, émancipation des citoyens, circuits courts, opposition au TAFTa, partage des revenus du travail et du capital, bien-vivre, etc. Tout ceci est plutôt bon signe même si bien entendu, cela nécessite d’être un peu étoffé lorsque le mouvement grossira.

Les acteurs

Enfin, pour les acteurs, il faut bien chercher car ce n’est pas du tout mis en avant. Le nom de domaine http://www.rdvcitoyens.fr appartient à Emmanuel Chaumery (ex-secrétaire national de Nouvelle Donne), la page Facebook est administrée par Ivan Darlet (ex-militant à ND), le forum est administré par Fanny Despouys (ex-responsable communication interne du pôle numerique de Nouvelle Donne) où l’on peut retrouver Anne-Laure Néron, Christophe Littera (co-tête de liste Marseille 1 aux départementales pour ND), Mathilde Buhot (ex-militante à ND), Laurence Danieau (ex-secrétaire nationale de ND), Emilien Cousin (ex-militant à ND), Maxime Danieau (ex-militant à ND), Gwendal Boulé (ex-militant à ND), Véronique Klepper (ex-candidate à Marseille 1 aux départementales pour ND), Philippe Le Dauphin (ex-référent CT ND 41), Solange Arnaudies (représentante Comité Régional Auvergne au Conseil Citoyen Déléguée du Conseil Citoyen au Bureau National de ND), etc. On peut donc affirmer sans trop prendre de risques que les principaux acteurs de ce nouveau parti politique sont certains démissionnaires de Nouvelle Donne qui ont quitté le parti le mois dernier4.

Avec le rejet massif des partis politiques par les citoyens français, est-ce une bonne chose pour les citoyens de voir apparaître dans le paysage politique un nouveau parti politique ? L’avenir nous le dira…

Pi Wu

1 Statuts du parti politique « Les rendez-vous citoyens »
2 Règlement intérieur du parti politique « Les rendez-vous citoyens »
3 Charte coopérative du parti politique « Les rendez-vous citoyens »
4 « Pourquoi nous quittons Nouvelle Donne », Médiapart, 21 juin 2015